Solutions Emprunteur

Assurance de Prêt & Risques Spécifiques

Garantie Emprunteur

Nos solutions Emprunteur s’adressent à tous les candidats à l’emprunt qui souhaitent bénéficier de notre expertise pour trouver les contrats d’assurance de prêt les plus adaptés à leur situation, pour les particuliers ou les professionnels, pour un risque aggravé de santé, et toutes les autres situations spécifiques (capitaux élevés, pratiques de sports à risque)

L'assurance de prêt

euroditas pour Couvrir l’ensemble de vos clients

L’Assurance emprunteur, le métier du Cabinet Euroditas :

Nous vous proposons une étude individualisée auprès d’une sélection de compagnies spécialisées en assurance de prêt. Contactez-nous pour étudier vos besoins.

 Risques standards  Séniors  Gros capitaux  Risques aggravés  Risques professionnels ou sportifs  Autres risques ...

Emprunter malgré un problème de santé

Découvrez nos solutions emprunteur en partenariat avec des associations de patients

Depuis de nombreuses années nous développons des programmes d’assurance emprunteur spécifiques pour différentes pathologies chroniques, en partenariat avec des associations de patients. Nous travaillons en concertation avec des réassureurs et leurs médecins afin de trouver la solution la mieux adaptée à chaque pathologie, permettant aux patients d’être couverts le plus largement possible et au meilleur tarif.



Vos Droits emprunteur

Le choix de votre assurance vous incombe

Contrairement aux pratiques parfois constatées, votre banque ne peut  en aucun cas vous obliger à souscrire son contrat d’assurance groupe.

  • LOI BOURQUIN  –  Janv. 2018

    

    La loi Bourquin à effet du 1er janvier 2018 est venue amender la Loi Hamon.

    Cette Loi, également appelée Loi Sapin 2, permet de changer annuellement (à chaque date d’anniversaire) son assurance emprunteur, sous réserve de respecter un délai de préavis de deux mois.

    A la date d’échéance annuelle du contrat qui équivaut à chaque date anniversaire, il est désormais possible de résilier son ancien contrat d’assurance de prêt pour lui en substituer un autre souscrit auprès d’un assureur différent ou non, et ce, pendant toute la durée de son crédit.

    Les garanties proposées par le nouveau contrat doivent, toutefois, être identiques ou supérieures à celles du contrat d’assurance emprunteur initial.

    De plus, le droit de résilier son contrat tous les ans doit être rappelé dans chaque police d’assurance depuis l’effet de la Loi.

  • LE DROIT A L'OUBLI –  Sept. 2015  – complété juin 2019

    Le 2 septembre 2015, la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé), qui définit les conditions d’emprunt des personnes soumises à des risques de santé, a été révisée afin d’intégrer  le « droit à l’oubli » pour les anciens malades du cancer et instaurer une grille de référence des pathologies qui n'entraînent pas de surprimes.

    Pour les personnes potentiellement concernées, il est recommandé de vérifier, auprès de leur médecin, si elles peuvent bénéficier des conditions d’accès à l’assurance telles que définies par la grille de référence, afin de valider si la pathologie passée ou présente répond bien aux critères précis énumérés dans la grille.

  • LOI HAMON  –  2014

     Un nouveau droit pour l'emprunteur

    La Loi Hamon a instauré un nouveau droit pour l'emprunteur en matière d'assurance. Pendant les douze mois suivant la signature de l'offre de prêt, l'emprunteur peut décider de substituer au contrat d'assurance emprunteur initial un autre contrat d'assurance présentant un niveau de garanties équivalent. L'assuré peut ainsi changer de contrat en optant pour une offre moins coûteuse.

    Cette substitution est sans frais pour l'emprunteur. Elle concerne les offres de prêt émises à partir du 26 juillet 2014 (date d'entrée en vigueur des dispositions de la loi sur l'assurance emprunteur).

    Pour exercer ce droit, l'emprunteur doit adresser une lettre en courrier recommandé avec accusé de réception à l’ancien assureur, au moins 15 jours avant la fin de la première année de l'offre de prêt.

  • CONVENTION AERAS  –  Titre V / Art.3

    Le traitement de la Demande d’Adhésion au contrat d’assurance de prêt pour l’Assuré présentant un risque aggravé de santé relevant du cadre fixé par la Convention AERAS s’articule de la manière suivante autour d’un dispositif à trois niveaux :

    Niveau 1 : la Demande d’Adhésion est analysée dans le cadre de la tarification du contrat. Si l’Assuré ne peut être garanti dans ce cadre, la Demande d’Adhésion est systématiquement examinée individuellement, conformément au niveau 2 de la Convention AERAS.

    Niveau 2 : une proposition tarifaire personnalisée est adressée au demandeur sous réserve de l’envoi des documents médicaux adaptés à l’étude de ce dossier (questionnaire médical complet et/ou tous documents médicaux permettant l’étude du dossier). Et en cas de refus si le dossier est éligible au niveau 3, celui-ci est présenté.

    Niveau 3 : le dossier de demande d’assurance de prêt est présenté dans le cadre du pool des risques très aggravés et dans le cadre du respect des dispositions de confidentialité prévues.

  • LOI LAGARDE  –  2010

     Un véritable cadre juridique

    « Art.L.312.-8 : l’emprunteur peut souscrire auprès de l’assureur de son choix une assurance dans les conditions fixées à l’art. L.312-9.

    Art. L.312-9 : Le prêteur ne peut pas refuser en garantie un autre contrat d’assurance dès lors que ce contrat présente un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance groupe qu’il propose. Toute décision de refus doit être motivée.

    Le prêteur ne peut pas modifier les conditions de taux du prêt prévues dans l’offre, que celui-ci soit fixe ou variable, en contrepartie de son acceptation en garantie d’un contrat d’assurance autre que le contrat d’assurance de groupe qu’il propose. »

  • LOI MURCEF –  Décembre 2001

    L’article L122-1 du Code de la consommation de 1986 conforté par La loi MURCEF du 11/12/2001 interdit l’imposition du contrat d’assurance de la banque par celle-ci, cette pratique étant considérée comme une « vente liée ».



 Risques standards  Séniors  Gros capitaux  Risques aggravés  Risques professionnels ou sportifs  Autres risques ...


 Risques standards  Séniors  Gros capitaux  Risques aggravés  Risques professionnels ou sportifs  Autres risques ...


 Risques standards  Séniors  Gros capitaux  Risques aggravés  Risques professionnels ou sportifs  Autres risques ...

 

 

 

 

 

 

Diabète

 

 

 

 

 

 

cancer du sein

R.I.C


 Risques standards  Séniors  Gros capitaux  Risques aggravés  Risques professionnels ou sportifs  Autres risques ...

  • LOI HAMON